Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

Document Actions

ÇA BOUGE DU CÔTÉ DU 11 RUE RASPAIL

Tout ce qui tourne autour de l’avenir de la maison prend du temps. On se souvient des discussions avec la mairie pour aboutir à la signature du contrat le 1er juin 2015. Presque 2 ans plus tard, où en sommes-nous ?

Le premier étage et le second sont réhabilités et donc presque habitables dès maintenant. Le baraquement à l’entrée du jardin, en très mauvais état, est démoli. Cela donne une belle perspective sur l’ensemble du jardin. Ces premiers travaux sont financés intégralement par l’association.
La réflexion pour le rez-de-chaussée et pour le fond du jardin (Ibéry, l’ancienne coopérative ouvrière de production qui fabriquait du turron) est engagée avec un atelier d’architecture et de scénographie : François Destors et Claire Desmartin, qui ont une longue expérience dans ce type de projet. Notre évêque, Mgr Michel Santier leur a exprimé sa confiance.
Dans un premier temps, ils nous aident à clarifier ce que nous souhaitons mettre en valeur dans ces lieux pour garder une mémoire vivante de ce que vécurent ici Madeleine et ses coéquipières. D’ores et déjà, ils nous ont permis de voir l’importance de situer le 11 rue Raspail dans un itinéraire dans la ville d’Ivry …
Un petit comité de suivi est constitué : Béatrice Durrande et moi-même pour l’association avec, bien sûr, le père Gilles François autant qu’il le pourra, des représentants du diocèse : Philippe Guyard, Marie-Pierre Etienney, Daniel Paulat, le secteur pastoral d’Ivry : le père Dominique Rameau et Catherine Deschamps, Michèle Rault, l’archiviste de la ville d’Ivry, Jacques Faujour notre conseiller artistique.
Le diocèse de Créteil apportera son soutien précieux, mais l’association continuera à avoir un rôle pour trouver des fonds : un projet de 2ème tranche de souscription interne est à l’étude. Par ailleurs, la préfecture de Créteil nous a autorisés, pour la 1ère fois, à toucher un legs, consenti à notre association en classant celle-ci dans la catégorie des associations d’intérêt général ayant la capacité de recevoir des libéralités.
 

Père Jean-Pierre Gay, Président