Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

 
Document Actions

Juillet 2011 - Le silence

Peut-être pourrons-nous profiter de ce temps de vacances hors du tapage de nos villes et de nos vies pour faire silence et laisser la place à la parole de Dieu…

Le silence


Le silence ne nous manque pas car nous l’avons. Le jour où il nous manque, c’est que nous n’avons pas su le prendre.
Tous les bruits qui nous entourent font beaucoup moins de tapage que nous-mêmes.
Le vrai bruit c’est l’écho que les choses ont en nous.
Ce n’est pas de parler qui rompt forcément le silence.
Le silence est la place de la parole de Dieu et si, lorsque nous parlons, nous nous bornons à répéter cette parole, nous ne cessons pas de nous taire.
Les monastères apparaissent comme les lieux de la louange et comme les lieux du silence nécessaire à la louange.
Dans la rue, pressés dans la foule, nous établissons nos âmes, comme autant de creux de silence où la parole de Dieu peut se reposer et retentir.
Dans certaines multitudes où la haine, la convoitise, l’alcool marquent le péché, nous connaissons ce silence du désert et notre cœur se recueille avec une facilité extrême pour que Dieu y résonne son nom « Vox clamans in deserto ».
 

La sainteté des gens ordinaires. Nous autres gens des rues. (Tome 7 des Œuvres Complètes, p 24)