Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

 
Document Actions

Trois questions à Annette Schleinzer, auteur et conférencière (Allemagne)

De gauche à droite:
Anne Marie Villemant, Suzanne Perrin
et Annette Schleinzer
 
1. Vous êtes revenue à Ivry le 22 juin: dans quelle intention?


Comme il y a dix ans je suis revenue à Ivry avec deux amies responsables du CityKloster Bielefeld. C’est toujours une inspiration nouvelle de visiter le lieu où Madeleine et ses équipières ont vécu. Je tiens aussi à faire la connaissance des responsables de l’Association des Amis de Madeleine Delbrêl, autrement que par correspondance.

 
2. Que signifie pour vous la rénovation de la maison de la rue Raspail?


Il nous semble important qu’il existe un centre d’accueil pour ceux qui sont touchés par Madeleine et par son témoignage. De plus c’est une aide pour mieux comprendre ce qu’elle a vécu dans la vie quotidienne et dans les circonstances concrètes d’Ivry.
 

3. Comment Madeleine est-elle perçue aujourd’hui en Allemagne ?


Je crois qu’aujourd’hui Madeleine devient encore plus importante pour beaucoup de chrétiens concernés par les changements profonds de l’Eglise et par leur situation de plus en plus minoritaire dans notre société. Dans cette situation ils découvrent Madeleine comme une femme inspiratrice pour vivre une foi renouvelée et pour devenir missionnaires. Je suis invitée très souvent à parler de Madeleine et à donner des Exercices spirituels sur elle pour des laïcs, des prêtres, des monastères et des communautés religieuses, et aussi pour des protestantes qui commencent à la découvrir. Je crois que Madeleine les accompagne dans leur désir de vivre une foi authentique dans la vie quotidienne d’aujourd’hui.