Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

 
Document Actions

EDITORIAL : LIRE ET RELIRE

12 avril 2017

Par l’édition des Œuvres complètes nous découvrons des textes nouveaux. Ils nous obligent à préciser, à nuancer ce que nous savons aujourd’hui de Madeleine.

Il ne s’agit pas de modifications radicales ; Madeleine est restée fidèle à ses « points de départ ». Il s’agit plutôt de nuances qui nous aident à entrer plus finement dans sa pensée. Et même si nous n’avions pas tous ces textes nouveaux, il faudrait nous méfier des stéréotypes qui figent dans le marbre, une fois pour toutes, ce que nous croyons connaître de quelqu’un dont la vie et la pensée sont si riches et si complexes.
Il faut lire et relire sans nous lasser cette mise en œuvre de l’Évangile, sans jamais croire que nous sommes parvenus à la comprendre parfaitement. Il faut relire même les textes que nous connaissons par cœur. Nous nous apercevons alors que nous n’avons pas complètement saisi le sens d’un mot, d’une expression ; ou bien nous avons l’idée de mettre tel passage en relation avec un autre qui nous le fait mieux comprendre ; ou bien encore, c’est un événement de notre vie qui fait apparaître dans une clarté plus vive ce que dit Madeleine. Elle nous prévient que la mise en œuvre de ce que nous avons compris de l’Évangile nous permet d’accéder à ce qui nous en reste obscur. Toutes proportions gardées naturellement, n’en serait-il pas un peu de même pour ses propres écrits.
Père Bernard Pitaud,
Comité Édition, co-responsable des Œuvres complètes
 

<< Go back to list