Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

 
Document Actions

LES ENSEIGNEMENTS DU COLLOQUE DU CINQUANTENAIRE

7 février 2015

Le point d’orgue de ce cinquantenaire était le colloque théologique organisé à l’ICP à Paris par notre association et « Nouvelle Cité ». Auréolé des patronages du Conseil pontifical pour la Culture et de la Fondation Jean Rodhain, il était présidé par Mgr Claude Dagens, de l’Académie Française. Il avait pour socle le fantastique travail accompli depuis 20 ans par les Pères Gilles François et Bernard Pitaud, avec C. Moncontié et « Nouvelle Cité », pour les Œuvres complètes.

LES ENSEIGNEMENTS DU COLLOQUE DU CINQUANTENAIRE

H.L. Roche, G. François, B. Pitaud

« Ce travail, a dit le Père Gilles François, nous fait avancer en eau profonde dans le mystère d’amour de la vie de Madeleine et nous invite tous à une immersion plus complète et authentique dans les écrits, en dépassant les premiers recueils. »
 

Première grande rencontre internationale

 

L'une des table-rondes du colloque


Rassembler 22 intervenants de 7 pays, - théologiens confirmés, jeunes doctorants et spécialistes d’autres disciplines - était déjà un défi. Il a été récompensé par un public de plus de 400 personnes qui, très attentif, avait sous les yeux un poster du beau visage de Madeleine avec cette citation emblématique : « Qui reçoit le poids de Dieu dans son cœur, y reçoit le poids du monde. »

 

Une assistance nombreuse et attentive


Les « Actes » du colloque, qui seront publiés prochainement, rendront compte de la richesse des communications et des débats. Particulièrement réjouissants ont été les apports de 4 jeunes doctorants (Dorothée Steiof de Rottenburg, Mariola Lopez de Grenade, Père Sayed Marroun du Liban et Edy Natali de la région de Florence), qui illustraient l’actualité de Madeleine dans la recherche universitaire contemporaine. Ont été très remarquées aussi les conférences du Père Rémy Kurowski (sur l’enjeu des écrits missionnaires) et du Père Raphaël Buyse (sur l’apprentissage de la sainteté des gens ordinaires par la Fraternité des Parvis de Lille).

Deux tables-rondes ont donné lieu à des échanges animés ouvrant la voie à de nouveaux approfondissements (question de Dieu et incroyance ; souffrance et joie ; tendance d’alliance et tendance de salut ; sacerdoce des prêtres ; théologie réaliste ou théologie mystique...)

Le colloque, en tout cas, a manifesté avec éclat le rayonnement de la spiritualité de Madeleine et sa réputation croissante de sainteté. Quelques jours plus tard, on apprenait qu’un feu vert était donné à Rome pour l’impression de la « positio » de la Cause en béatification.

Anne Marie Viry

<< Go back to list