Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

 
Document Actions

TROIS QUESTIONS A JEAN-PIERRE GAY, PRÉSIDENT de l’A.A.M.D

18 octobre 2015

Pourquoi avoir accepté cette responsabilité ?
Quelles priorités pour l’année à venir ?
Concernant la réhabilitation du 11 rue Raspail, comment les choses vont-elles se passer ?

Pourquoi avoir accepté cette responsabilité ?


Tout simplement parce qu’on me l’a demandé, avec une certaine insistance ! J’ai répondu à un appel, heureux de participer ainsi à l’effort des amis de Madeleine pour faire connaître sa vie, ses intuitions, sa spiritualité… Je suis d’autant plus heureux que nous venons d’accueillir 3 membres nouveaux dans le Conseil d’administration qui vont apporter des idées neuves. Je me réjouis en particulier de la présence du Père Raphaël Buyse, vicaire épiscopal de Lille, chargé de l’accompagnement de la « Fraternité diocésaine des Parvis » ; il nous fera mieux découvrir cette expérience originale. Une quinzaine d’équipes qui s’inspirent de Madeleine dans leur souci des liens avec des personnes non croyantes et pour ancrer leur vie dans la Parole de Dieu. Certaines de ces équipes ont reçu mission de l’évêque pour animer tel ou tel lieu d’Eglise, d’autres sont de simples équipes de partage. Les écrits de Madeleine rayonnent par eux-mêmes, mais quand ils s’incarnent dans des tentatives comme celle-ci aujourd’hui, nous en découvrirons encore plus la fécondité.

 
Quelles priorités pour l’année à venir ?


La priorité, c’est l’avenir de la maison du 11 rue Raspail à Ivry. Un accord est signé avec la mairie. Il faut se mettre aux travaux d’aménagement intérieur qui rendront la maison habitable pour aujourd’hui, tout en préservant le lieu de mémoire de Madeleine (tout le rez-de-chaussée).
Le travail d’édition continue, bien sûr, avec le Comité édition conduit par le Père Gilles, postulateur de la cause… Nous allons aussi chercher à développer les liens avec l’international : ce samedi 19 septembre, à la fin de la journée du patrimoine où plus de 120 personnes sont venues visiter la maison de Madeleine, nous avons accueilli deux prêtres de Madrid et avons envisagé avec eux une prochaine rencontre en Espagne.

 
Concernant la réhabilitation du 11 rue Raspail, comment les choses vont-elles se passer ?


Nous bénéficions de l’aide des services diocésains de Créteil : une première ébauche des plans ainsi qu’une évaluation du coût sont faites ; il faut affiner les choses pour ensuite lancer les appels d’offres et démarrer les travaux.

<< Go back to list